Menu

Portrait d’un leader en immobilier

11 mai 2022

Par Sophie Poirier | Rédactrice

https://bit.ly/3supyJB

Encore sous la barre des trente ans et à la tête d’une entreprise florissante, Simon-Pierre Poirier assure quotidiennement l’excellente gestion de son agence immobilière indépendante Pro Immobilier & Hypothèque. Très généreux de son temps et de sa personne, il a gentiment accepté de se mettre à nu (pas littéralement les filles !) et de m’accorder une entrevue dans laquelle nous avons abordé les étapes de sa vie professionnelle ainsi que les rouages de son entreprise. 

Lors de son choix de carrière, Simon-Pierre ne s’est pas immédiatement précipité dans le domaine de l’immobilier. En effet, il a d’abord fait son entrée dans le monde du travail en construction. Vêtu d’une combinaison de plombier, il passait de nombreuses heures en tête à tête avec ses tuyaux. Un an plus tard, en manque de chaleur humaine et de relations sociales, il troqua sa clé à molette contre une jolie mallette de courtier immobilier. Motivé à suivre les traces de son père, qui avait lui-même été dans ce secteur d’activité toute sa vie, Simon-Pierre se découvrit un véritable talent pour la vente : « J'ai commencé comme vendeur de cellulaires. J'aimais vraiment ça, mais il me manquait quelque chose. J'avais besoin de plus de défis, alors j'ai décidé de m'investir dans le domaine de l'immobilier et après environ un an et demi d'étude j'avais mon diplôme de courtier immobilier en poche.» Passionné par son nouveau domaine, il gravit un à un les échelons en travaillant comme courtier immobilier pendant près de 3 ans. À la suite de quoi, il put retourner sur les bancs d'école du collège de l'immobilier du Québec afin d'obtenir le titre de dirigeant chez Pro Immobilier & Hypothèque. 

Aujourd’hui, le rôle de ce dirigeant d’agence prospère est, entre autres choses, de soutenir et de guider les courtiers membres de son agence dans leurs transactions, de leur offrir des formations continues pertinentes, de s’assurer du bon fonctionnement de l’agence ainsi que de recruter de nouveaux membres quotidiennement. Ce mandat lui demande également de prendre en charge une quantité phénoménale de transactions immobilières annuellement et de les examiner afin qu'elles soient conformes aux exigences. En d'autres mots, Simon-Pierre a fait le choix conscient de consacrer tout son temps à ses courtiers : « Je suis conscient du manque de temps que j'ai pour mon courtage immobilier personnel, mais c'est le prix à payer, selon moi, pour être un bon directeur d'agence. Je trouve important d'être 100% disponible pour mes courtiers afin de leur offrir le meilleur service possible ». 

Le succès de son entreprise est sans contredit le résultat d’une écoute active envers ses membres. Simon-Pierre met un point d’honneur à prendre en considération les demandes, les avis ou les projets qu’on lui soumet. Animé par ces idées, ce dernier ose innover en proposant des services au goût du jour. Il promet notamment des frais minimes aux courtiers, contrairement à plusieurs bannières franchisées, tout en continuant d’offrir un excellent service à valeur ajoutée. D'ailleurs, Simon-Pierre n'est jamais en manque de ressources quand vient le temps de faire de la publicité. Mis à part le bouche à oreilles ainsi que les méthodes plus traditionnelles, ce dernier fait connaître son agence majoritairement sur les réseaux sociaux. Débrouillard et créatif, il utilise entre autres les plateformes de FacebookInstagram et TikTok pour partager du contenu accrocheur qui fait réagir. Ceci étant dit, les avantages de faire partie d’une agence immobilière indépendante comme celle de Pro Immobilier & Hypothèque sont multiples. Pensons aux valeurs de démocratie, d’écoute, d’empathie et de soutien, mais surtout pensons à la disponibilité d’un directeur humain ainsi qu’à l’efficacité d’une équipe motivée à offrir le meilleur service. 

En fin d'entrevue, Simon-Pierre m'a confié que la profession de courtier immobilier est, à son avis, le plus beau, mais non le plus aisé à pratiquer : « selon les statistiques, 50% des courtiers immobiliers vont abandonner le métier dans les 5 ans suivant l'obtention de leur diplôme [...] ». Il poursuit en insistant sur le fait que c'est un domaine qui demande énormément de rigueur, de motivation et de patience puisque la rémunération peut se faire attendre. Effectivement, entre la prospection, l'entente avec un client, la recherche de propriétés, ainsi que la vente finale chez le notaire, il peut y avoir un délai de plus ou moins 6 mois avant de pouvoir toucher sa rétribution. Le courtage immobilier est une activité qui peut être très alléchante lorsqu'on conscientise le potentiel que peut avoir une vente sur notre porte-monnaie, mais encore faut-il avoir la passion et, j'oserais même ajouter, avoir la personnalité d'un bon vendeur.